La SAMOA a choisi MyReport pour simplifier son reporting

L'objectif était d'avoir un outil simple pour réaliser des reportings pertinents en un minimum de temps et être réactif dans les prises de décision. MyReport permet un gain de temps significatif. Avec MyReport, mon plan Recettes/Dépenses qui me prenait 1 semaine, me prend désormais seulement 3 heures ! Ainsi, je peux consacrer plus de temps à l’analyse et accélérer la prise décision.

Didier Resseguier

Didier Resseguier

Directeur administratif et financier à la SAMOA

En 2005, la SAMOA (Société d’Aménagement de la Métropole Ouest Atlantique) souhaite s’équiper d’un logiciel de comptabilité plus performant. Son choix se porte alors rapidement vers Mismo et les produits Sage 100. En 2015, confrontée à des problèmes de reporting de données hétérogènes, la SAMOA s’adresse une nouvelle fois à Mismo, partenaire de longue date et spécialiste en intégration de solutions de gestion, pour déployer MyReport, solution de reporting décisionnel.

 

Quelle est l’activité de la SAMOA et quels sont vos besoins ?

DR La SAMOA, Société d’Aménagement de la Métropole Ouest Atlantique est une SA en charge du projet d’aménagement de l’île de Nantes. D’un effectif de 30 personnes, elle assure le pilotage du projet urbain de l’île de Nantes et sa maîtrise d’ouvrage opérationnelle.

L’objectif de la SAMOA est de restructurer l’île de Nantes e t créer de nouveaux quartiers avec des logements, des activités, des bureaux, des écoles et d’en faire un cœur métropolitain.

 

Quels sont vos outils de reporting ? Que vous a proposé Mismo ?

DR : La SAMOA gère sa comptabilité avec le système comptable Sage intégré par Mismo en 2005. La SAMOA est équipée d’un logiciel de maîtrise d’ouvrage pour la gestion des spécificités métiers de l’aménagement. Elle utilise également Microsoft Excel® pour les tableaux de suivi des budgets et des projets avec toutes les limites que peux engendrer un tableur. Le DAF (Directeur Administratif et Financier) de la SAMOA doit faire mensuellement une revue des recettes et dépenses en se basant sur des données hétérogènes.

Avant l’intervention de Mismo, cette revue lui prenait 1 semaine à temps complet pour la préparer. Ainsi, en janvier 2015, la SAMOA se tourne vers Mismo, intégrateur de logiciels de gestion, pour les accompagner sur la mise en place d’un outil d’aide à la décision. Le choix s’oriente vers la solution de reporting décisionnel MyReport, retenue pour son intégration à Excel® (environnement familier des utilisateurs) et sa souplesse (adaptée aux ERP standards du marché).

Comment Mismo vous a -t-il accompagné ? 

DR : Mismo a été d’une grande écoute pour comprendre notre besoin. Il est rentré en contact avec l’éditeur de notre logiciel de gestion pour savoir quelles sont les tables pointées dans la base de données. Un grand travail préparatoire en amont a été nécessaire pour structurer toutes les données, permettant aujourd’hui de réaliser un gain substantiel de temps, une facilité et un confort d’utilisation et surtout un service attendu par rapport à notre besoin. MyReport répondait parfaitement à notre besoin avec un coût moindre.

Quelle est la plus value de MyReport dans votre activité ?

DR : Aujourd’hui, l’ensemble des données – issues du logiciel de gestion, du système comptable Sage 100, et de fichiers Excel® – sont prises en compte et intégrées à MyReport. Elles sont ainsi devenues plus visibles et accessibles pour les managers de l’entreprise. L’objectif visant à fournir des reportings de qualité pour une prise de décision rapide, est atteint.

Quels sont les atouts pour le pilotage de votre entreprise ?

DR : Lors de la mise en place de MyReport, la SAMOA a particulièrement apprécié les possibilités de reporting particulièrement poussées pour le suivi de l’activité, le gain de temps substantiel quant à la prise de décision et la simplicité d’utilisation, sa prise en main intuitive dans l’environnement Excel®.

Des « Best practices » à recommander pour le déploiement d’un logiciel décisionnel ?

DR : Oui, en premier bien définir son besoin, en second bien préparer l’avant-projet et associer les utilisateurs à la réflexion en amont.